Guerres & Histoire : Qu’est-ce qui fait une « grande armée » ?

Nous ne saurions trop conseiller à nos lecteurs de profiter des vacances d’été pour emmener à la plage, ou au bord d’une piscine, le dernier numéro hors-série de Guerres & Histoire. Car, sous un titre volontiers racoleur – « les 10 meilleures armées de l’histoire » – se cache en réalité une réflexion de fond qui ne manquera pas de stimuler nos cerveaux volontiers ramollis par la torpeur caniculaire.

Sans lieu ni date. Collection particulière.

Comme à l’habitude, ce numéro de Guerres & Histoire présente une série d’articles alliant concision et précision, le tout dans un style alerte et particulièrement plaisant à lire. Le propos est de surcroît souligné par une iconographie attirante et des infographies de grande qualité. En 132 pages, ce numéro très pédagogique permet donc d’appréhender la Royal Navy, l’US Army, la Grande Armée ou encore l’Armée rouge, mais pas l’armée française de la Première Guerre mondiale, celle qui pourtant, à en croire l’historien Michel Goya, sort en vainqueur de 1918.

Et c’est sans doute tout ce qui fait l’intérêt de ce numéro de Guerre & Histoire. Car, plutôt que d’ergoter sans fin sur les manques de ce classement, Benoist Bihan propose une stimulante réflexion sur les critères qui permettent, ou non, de distinguer une grande armée et donc, de proposer une hiérarchie. Une réflexion qui ne manquera pas de faire parler mais, au fond, n’est-ce pas là le but principal d’une telle démarche ?

Erwan LE GALL