quel climat commémoratif ?

La décision du président américain Donald Trump de sortir du cadre des accords de Paris sur le climat vient singulièrement assombrir celui des prochaines commémorations du centenaire du débarquement des doughboys à Saint-Nazaire. Néanmoins, plusieurs scénarios peuvent être avancés pour ces manifestations qui, à n’en pas douter, seront hautement politiques et scrutées à la loupe pour saisir la relation franco-américaine.

Pour en savoir plus...

le cliché tenace d’une armée maladroite

A chaque diffusion à la   télévision d’un épisode de la 7e compagnie, il y a un succès d’audience assuré. La trilogie est une référence culturelle que tout le monde – ou presque – connaît. Dès lors les aventures des hommes du sergent-chef Chaudard figent la représentation que les Français se font de la défaite de 1940 et contribuent à pérenniser de nombreux clichés.

Pour en savoir plus...

les récupérations d’une victoire symbolique

A la fin du mois de juillet 1914, alors qu’elle s’apprête à commémorer le septième centenaire de la bataille de Bouvines, la France entraperçoit de nouveau le spectre de la guerre. La célèbre victoire est alors sujette à de multiples récupérations mémorielles, plus ou moins surprenantes mais au but politique évident. C’est ce que nous montre l’exemple de la Bretagne.

Pour en savoir plus...

Le soldat inconnu n’est pas né à Rennes !

Une sorte de rumeur urbaine existe à Rennes, récit mythique qui fait du chef-lieu de département de l’Ille-et-Vilaine le lieu de naissance de ce symbole universel qu’est le soldat inconnu. Or non seulement ce récit n’est pas conforme à la réalité mais il est très loin d’être politiquement neutre. Décryptage d’une supercherie mémorielle qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler la pratique du roman national.

Pour en savoir plus...

Le 16 juillet 1995 vu par la presse bretonne

Le discours prononcé par le fraichement élu Président de la République Jacques Chirac le 16 juillet 1995 à l’occasion de la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv’ marque un tournant historique dans la manière dont la France fait officiellement face à son passé lors de la Seconde Guerre mondiale. Une rupture attendue et unanimement saluée par la presse bretonne.

Pour en savoir plus...

Une compétition mémorielle

En ce qu’ils incarnent des continuités différentes, Pierre Brossolette et Jean Moulin incarnent deux grilles de lectures différentes de la Seconde Guerre mondiale, deux mémoires qui, successivement, reflètent des moments politiques différents. Il y a d’une part la fidélité des partis, personnifié sous la IVe République par Brossolette, et d’autre part la continuité de l’Etat, avec Moulin, sous la Ve.

Pour en savoir plus...

une métacommémoration ?

L’indéniable succès de la commémoration à Thiépval du centenaire de la bataille de la Somme ne peut pas ne pas interpeller. Le souvenir de la récente débâcle verdunoise et plus généralement la modernité du cérémonial britannique invite à se demander si les commémorations françaises pourront perdurer comme si de rien n’était, sans prendre en compte le vent de modernité qui a soufflé ce 1er juillet 2016.

Pour en savoir plus...

Commémorer l'anniversaire du Débarquement

Alors que le Reich n’a pas capitulé depuis un mois et que la France continue de panser ses plaies, survient le premier anniversaire de débarquement de Normandie, le 6 juin 1945. Répondant à un cérémonial strict, ces festivités montrent bien toute la dimension politique de ces commémorations, alors que la France fait face à de graves problèmes, notamment constitutionnels.

Pour en savoir plus...

Retour sur Verdun 2016

Rares sont les commémorations qui ont suscité autant de polémiques que celles relatives au centenaire de la bataille de Verdun, le 29 mai 2016. Retour sur un anniversaire qui, au-delà des invectives aussi abjectes que stériles, en dit long sur le rapport que notre société entretient avec cette bataille emblématique de l’année 1916 et, plus largement, avec la Première Guerre mondiale.

Pour en savoir plus...

19 mars : vers une crise figée ?

Les commémorations du 19 mars en hommage « à toutes les victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie » ont bénéficié en 2016 d’un tel traitement médiatique qu’il nous a paru opportun de revenir sur ce que certains ont bien voulu appeler une « énième crise de mémoire ». Loin de partager ce constat, c’est en réalité à une cristallisation du souvenir que nous assistons.

Pour en savoir plus...

Napoléon est-il Breton ?

C’est bien connu, on vous cache tout, on ne vous dit rien et d’ailleurs loin d’être corse Napoléon est breton. Curieuse assertion ? Pas tant que cela tant la rumeur est insistante, et complaisamment relayée par certains milieux bretons qui y trouvent bien entendu un intérêt bien particulier. Thomas Perrono reprend le dossier en partant d’un article publié en mai 1914 dans le journal Le Breton de Paris.

Pour en savoir plus...

Grande Guerre et Suicide des agriculteurs

Le succès du centenaire en témoigne aisément, la mémoire de la Première Guerre mondiale est encore très forte en France. Le souvenir est si profondément ancré dans les inconscients qu’il va jusqu’à influencer des formes très contemporaines d’expression politique. C’est ce que montre une récente manifestation à Sainte-Anne d’Auray, dans le Morbihan, de sensibilisation au suicide des agriculteurs.

Pour en savoir plus...

Féminiser les noms de rues ?

Depuis quelques mois, la presse se fait l'écho d’initiatives militantes visant à féminiser le nom des rues. Si c’est de Bretagne, et plus précisément encore de Rennes, que semble partir ce phénomène, celui-ci appelle quelques commentaires. Le nom des rues n’est en effet pas un lieu de mémoire comme les autres et impose une méthodologie qui lui est propre, sauf à courir le risque de complètement manquer la cible initialement poursuivie.

Pour en savoir plus...

Le 22 août d’Ernest Renauld

A l’occasion du 21e anniversaire de la bataille de Charleroi, ce qui correspond d’ailleurs à un curieux calendrier tant la mémoire aime les chiffres ronds, L’Ouest-Eclair publie une série d’articles revenaht sur l’évènement. Fruit la plume d’Ernest Renauld, cette histoire du 22 août 1914 n’est pas sans présenter un certain nombre de caractéristiques surprenantes qui, bien entendu, confèrent un intérêt certain à ce curieux texte.

Pour en savoir plus...

Jaurès au Panthéon

Aujourd’hui, la Panthéonisation est un geste politique particulièrement solennel, où le pouvoir politique en place cherche prioritairement le consensus et l’union nationale. Le transfert des cendres de Jean Jaurès au Panthéon, dix ans après son assassinat au Café du croissant, montre que tel n’a pas toujours été le cas. Démonstration à partir de la presse bretonne, pour l’occasion particulièrement partagée et virulente.

Pour en savoir plus...

Un stimulant corps à corps

Si l’on ne compte plus les ouvrages consacrés aux monuments aux morts, les cimetières militaires tendent eux à faire figure de parent pauvre de l’historiographie. Voici donc une excellente raison de s’intéresser à l’essai que proposent Emile S. Fouda et Eve Commandé, ouvrage particulièrement stimulant même si, il faut bien l’avouer, il ne parvient pas à susciter l’adhésion complète et inconditionnelle du lecteur.

Pour en savoir plus...

Les rues du 19 mars 1962

Elle est une des dates les plus controversées de l’histoire mais aussi les plus inscrites dans l’espace public par l’intermédiaire d’innombrables noms de rues, places et ronds-points. Défrayant régulièrement la chronique, rares sont pourtant les personnes à en comprendre les enjeux. Autopsie d’une mémoire particulièrement clivante, celle relative au 19 mars 1962, date d’entrée en vigueur du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie.

Pour en savoir plus...

Moulin et Châteaulin

Si le nom de Jean Moulin renvoie automatiquement, dans les consciences, à la mémoire de la Seconde Guerre mondiale, rares sont les personnes à savoir que, jeune sous-préfet, celui qui deviendra Rex et Max est en poste au début des années 1930 en Bretagne, à Châteaulin. Or il est impossible de comprendre son action dans la Résistance sans revenir sur ces années d’apprentissage dans la préfectorale.

Pour en savoir plus...

A propos de la rue de Belgique

Quoi de plus anodin qu’un nom de rue ? Et bien c’est tout le contraire comme le rappelle l’exemple de la dénomination à Lorient de la rue de Belgique ! En effet, cette petite plaque d’émail bleu invite à plusieurs grilles de lectures qui sont, en définitive, autant de facettes de ce phénomène de mémoire collective d’autant plus complexe à retranscrire qu’en la matière les archives sont particulièrement rares.

Pour en savoir plus...

5 questions à… Armelle Mabon

Enseignante-chercheure à l’Université de Bretagne-Sud, Armelle Mabon est une des grandes figures de ce que l’on nomme outre-Atlantique les colonial studies. S’intéressant plus particulièrement aux tirailleurs sénégalais et à la captivité des soldats « indigènes » pendant la Seconde Guerre mondiale, elle travaille actuellement sur le massacre de Thiaroye qui prend en partie sa source en Bretagne, à Morlaix.

Pour en savoir plus...

Retour de Charleroi

Effet 2014 oblige, les commémorations de la bataille de Charleroi étaient encore plus grandioses, solennelles et, pour tout dire, émouvantes que d’habitude. Mais le faste ne doit pas aveugler. Le souvenir qui s’exprime sur ces champs de bataille d’Entre-Sambre-et-Meuse est en effet spécifique et amène, par la même occasion, à s’interroger sur le regard porté sur l’Allemagne en ce premier mois de centenaire de la Grande Guerre.

Pour en savoir plus...

sur quelques « initiatives d’en bas » (2)

Alors que le centenaire de l’année 1914, et donc de la Grande Guerre, bat son plein, Yann Lagadec, maître de conférence à l’université Rennes 2 et grand spécialiste du sujet, dresse une seconde esquisse de bilan à l’échelle de la Bretagne. Au menu ? Une remarquable exposition de peintures accompagnée d’un indispensable catalogue et d’une toute nouvelle revue.

Pour en savoir plus...

Le dernier convoi

La liesse de la Libération lors de l’été 1944 est une image d’autant plus solidement ancrée dans nos consciences qu’elle n’est pas sans fondements. Mais cette période éminemment trouble est beaucoup plus complexe, plus difficile à saisir que ne le suggères ces scènes de joie. Démonstration à partir de l’histoire tragique du convoi de Langeais, drame rennais qui rappelle l’ampleur de la folie criminelle nazie.

Pour en savoir plus...

sur quelques « initiatives d’en bas »

Alors que le centenaire de l’année 1914, et donc de la Première Guerre mondiale, bat son plein, Yann Lagadec, maître de conférences à l’université Rennes 2 et grand spécialiste du sujet, dresse une première esquisse de bilan à l’échelle de la Bretagne. Au menu ? site internet, bandes-dessinées et l’un des plus grands peintres bretons de tous les temps… mais surtout un appel en faveur de l'histoire!

Pour en savoir plus...

Une conférence d’Edmond Valarché

Les tensions entre histoire et mémoire sont bien connues et bien souvent cette dernière se révèle être l’outil politique du temps présent. Démonstration à partir du 20e anniversaire de la bataille de Charleroi en 1934, année particulièrement mouvementée où le souvenir apparait comme un pilier auquel se raccrocher. Au risque de verser dans la méthode Coué…

Pour en savoir plus...

L’innocence outragée

A l'occasion de la très médiatique visite des Présidents français et allemands à Oradour-sur-Glane, En Envor revient sur la mémoire de ce massacre grâce à un très intéressant livre publié il y a déjà quelques années par l'historienne américaine Sarah Farmer. L'innocence outragée se révèle en effet un concept particulièrement intéressant, et qui mériterait d’ailleurs d’être confronté à quelques figures de l’histoire de la Bretagne contemporaine.

Pour en savoir plus...

Le 1er mai des risques agricoles

Le 1er mai est classiquement l'occasion de revenir sur l'histoire du travail, une discipline ayant acquis depuis longtemps ses lettres de noblesse. Mais, dans une région telle que la Bretagne, les centres industriels sont relativement peu nombreux. L'histoire du travail est donc bien souvent celle des paysans, comme nous le rappelle ce superbe document...

Pour en savoir plus...

Bruz, effroyable 8 mai

8 mai. Partout dans le monde cette date évoque la fin du Reich, Berlin dévastée, la reddition sans condition de l’Allemagne nazie, et non l’armistice comme on le voit écrit bien trop souvent. Mais à Bruz, petite ville d'Ille-et-Vilaine au sud-est de Rennes, cette date est avant tout celle du bombardement de 1944.

Pour en savoir plus...

Le premier 19 mars

Le 19 mars 2013 est une date qui assurément comptera dans l'histoire de la mémoire - éminement tumultueuse! - de la guerre d'Algérie. En effet, c'est ce jour qu'est célébré pour la première fois de manière officielle le cessez-le-feu consécutif à la signature des accords d'Evian. Mais cette date est loin de susciter le consensus...

Pour en savoir plus...

Le Chant des Marais

Comme chaque année, le dernier dimanche d'avril est, dans le calendrier commémoratif légal, celui de la journée du souvenir des victimes de la déportation dans les camps de la mort nazis. L'occasion pour En Envor de revenir en quelques mots sur le bouleversant Chant des Marais. Moins connu que le Chant des Partisans, cet hymne en hommage aux victimes est pourtant remarquable.

Pour en savoir plus...

Un 14 juillet exceptionnel

Si le 14 juillet est assurément une date importante pour tous les Français, le défilé organisé en 1939 à l'occasion de la fête nationale se double d'enjeux d'une importance primordiale. C'est d'ailleurs un Breton, Guy La Chambre, qui supervise les préparatifs aériens de cette manifestation qui est à la fois une commémoration du 150e anniversaire de la Révolution et une démonstration de force.

Pour en savoir plus ...

Gino Bartali: un champion parmi les Justes ?

Le 16 juillet marque l'anniversaire de la rafle du Vélodrome d'hiver et dimanche prochain aura lieu la traditionnelle cérémonie en hommage aux victimes des persécutions racistes et antisémites commises par Vichy. L'occasion pour nous de revenir sur le parcours d'un probable futur Juste, un champion d'exception, le courreur cycliste Gino Bartali.

Pour en savoir plus...