Une nouvelle manière de lire

A des années-lumière des antiques atlas de nos grands-parents, cette Infographie de la Seconde Guerre mondiale que publient les éditions Perrin n’est ni plus ni moins qu’une autre manière de rendre compte de l’histoire de la séquence 1939-1945. Cet ouvrage est tellement neuf dans sa présentation qu’on en est même rendu à se demander si on ne tient pas là le premier fruit de ces humanités numériquessi en vogue.

Pour en savoir plus...

Anatomie du jour J

On nous accusera sans doute d’être une nouvelle fois trop enthousiastes mais cet ouvrage collectif, publié aux Presses universitaires de Rennes et consacré au débarquement de Normandie est tout simplement indispensable. Il est en effet rare de disposer dans un seul et même volume d’autant de contributions qui vont non seulement à l’encontre des idées reçues mais des plus stimulantes pour qui travaille sur ces questions.

Pour en savoir plus...

Une véritable démarche d’histoire publique

Avec ce second volume des Mythes de la Seconde Guerre mondiale, les auteurs coordonnés par J. Lopez et O. Wieviorka se proposent de déconstruire un certain nombre d’idées reçues et fausses croyances relatives à la séquence 1939-1945. Non seulement le pari est amplement réussi mais il s’agit là d’une démarche aussi noble – s’adresser au plus grand nombre – que riche d’enjeux pour la discipline.

Pour en savoir plus...

L’Ouest vu par les soldats allemands

Olivier Sierra publie chez OREP Editions un nouvel ouvrage intitulé « L’Ouest occupé ». A travers 700 photographies intimes et bien souvent inédites, l’auteur nous fait découvrir l’Occupation à travers le regard des soldats allemands. Une façon de découvrir la Seconde Guerre mondiale sous un angle qui à défaut d’être totalement nouveau est le plus souvent inédit.

Pour en savoir plus...

Le bombardement du Cap Arcona

Rares sont les noms qui évoquent le mieux l’horreur absolue des dernières heures du Troisième Reich et du système concentrationnaire nazi que celui du Cap Arcona, ancien superbe paquebot de luxe reconverti en mouroir flottant pour déportés exténués. Pierre Vallaud et Mathilde Aycard reviennent sur cette histoire d’autant plus dramatique que le navire est, finalement, coulé par la Royal Air Force.

Pour en savoir plus...

Johnny s’en va-t-en Résistance

Trop souvent rapprochée d’une histoire « locale » déconsidérée, la monographie est pourtant un genre plein de promesses. C’est notamment ce que rappelle Emmanuel Couanault avec cette passionnante histoire du réseau de renseignement Johnny pendant la Seconde Guerre mondiale, enquête qui dépasse de loin ce cadre pour revenir au final sur le difficile apprentissage du « métier » de Résistant.

Pour en savoir plus...

Un Breton au Normandie-Niemen

C’est une source véritablement exceptionnelle que publient les éditions JPO, les carnets d’un jeune Breton parti combattre les nazis sur le front russe à bord des chasseurs de la mythique escadrille Normandie-Niemen. Un ouvrage qui doit donc être connu de toutes celles et ceux qui s’intéressent à la Seconde Guerre mondiale même si d’autres choix éditoriaux auraient pu être opérés, de façon à accorder la priorité à l’archive.

Pour en savoir plus...

Une guerre civile d’intensité moyenne ?

Partant des clichés de six jeunes miliciens fusillés en septembre 1944 à Grenoble, Pascal Cauchy livre une fresque dont l’un des mérites essentiels est de présenter une belle mise en contexte de l’épuration. Une enquête qui bien que se déroulant en Isère n’est pas sans éclairer le cas breton, belle démonstration de ce que peut apporter à la connaissance l’optique monographique.

Pour en savoir plus...

La finesse Juin

Confirmant un talent déjà aperçu grâce à un excellent Foch, Jean-Christophe Notin publie chez Tallandier une remarquable biographie du maréchal Juin. Sachant saisir toutes les contradictions de ce sulfureux personnage, prenant position sans pour autant jamais tomber dans l’écriture à charge ou à décharge, il dresse au final avec ce Juin un passionnant tableau de cinquante ans d’histoire de l’armée française.

Pour en savoir plus...

Combats ou bataille?

Avec cette belle synthèse que Stéphane Simonnet publie aux éditions Tallandier, la question est posée de savoir si la réduction des poches allemandes de l’Atlantique constitue ou non une bataille. Non dénuée d’enjeux idéologiques quoi qu’imparfaitement traitée par ce volume, cette interrogation constituera probablement une trame importante des travaux à venir sur les poches et devra néanmoins beaucoup à ce livre.

Pour en savoir plus...

Le traumatisme de 1940

Volontiers reléguée sur les bancs de la satire, pour ne pas dire de la plus pure caricature, la campagne de France de 1940 n’a pas bonne presse. Et comment pourrait-il en être autrement compte tenu de la tournure de l’évènement ? Il s’agit pourtant d’un évènement passionnant sur lequel le volume collectif dirigé par Gilles Santamaria et Gilles Vergnon revient avec finesse pour la plus grande satisfaction du lecteur.

Pour en savoir plus...

Incarcérer les collaborateurs

Spécialiste de la collaboration et de l’épuration, qu’il étudie au prisme des femmes, Fabien Lostec a lu pour nous l’ouvrage que Laurent Duguet consacre chez Vendémaire aux camps de la Libération. Une étude sur un sujet difficile qui, bien que se basant sur la région de Marseille, confirme au final que ce que l’on sait du phénomène en Bretagne n’est pas exceptionnel.

Pour en savoir plus...

Des comportements collectifs en questions

Passer du singulier au collectif est certes ce qui fait le sel des sciences sociales mais constitue néanmoins l’un des plus gros défis qui puisse se poser à l’historien. C’est d’ailleurs précisément cette question qu’abordent, à partir de l’exemple de la Seconde Guerre mondiale, les communications de l’indispensable volume collectif que publient François Marcot et Pierre Laborie.

Pour en savoir plus...

Témoigner de l’instant

L’instant est par définition difficilement saisissable, y compris pour l’historien qui ne dispose que très rarement d’archives permettant de le fixer. C’est là tout la richesse du témoignage et celui de Léopold Turgot que publie Hervé Jaouen chez Locus Solus est à cet égard des plus intéressants pour qui souhaite disposer d’un point de vue sur la Seconde Guerre mondiale en Finistère. Un excellent texte qui interroge les régimes d’écriture.

Pour en savoir plus...

1940, une guerre méconnue

S’il est une date qui marque les esprits, synonyme à peu près parfait de catastrophe absolue, c’est bien l’an 40. Or, c’est précisément parce qu’il permet d’aller bien au-delà des représentations mentales communément partagées que l’ouvrage collectif dirigé par Stefan Martens et Steffen Prauser est indispensable, y compris à celui ou celle qui s’intéresse prioritairement à la Bretagne.

Pour en savoir plus...

5 questions à Alain Prigent

Professeur d’histoire-géographie à la retraite et correspondant du Maitron en Bretagne, Alain Prigent compte parmi les auteurs de cette fantastique aventure historiographique qu’est le dictionnaire des fusillés de la Seconde Guerre mondiale, ouvrage monumental tout juste publié par les éditions de l’Atelier. Il revient pour nous sur cette remarquable œuvre collective, appelée à faire date.

Pour en savoir plus...

L’occupation d’un ado breton

La littérature de témoignage est essentielle à l’historien et cet ouvrage nous le rappelle avec force… sauf quand l’auteur, précisément, sur la seule base de ses souvenirs personnels, tente de se faire historien ! En revanche, lorsque Raymond Jaffrezou raconte son adolescence passée à Paule, dans les Côtes-du-Nord, en pleine Seconde Guerre mondiale, le récit devient passionnant.

Pour en savoir plus...

Histoire d’un album

Le réseau Canopée et la Fondation pour la Mémoire de la Shoah republient à l’occasion des commémorations du 70e anniversaire de la libération des camps l’Album d'Auschwitz. L’édition commentée de cette source d’une importance considérable est d’autant plus incontournable qu’elle est enrichie d’un webdocumentaire et d’un film extrêmement stimulant. Une réalisation qui place la barre très haut.

Pour en savoir plus...

Le tribunal de guerre du Reich

Parmi les victimes françaises de la répression nazie, figurent près de 850 personnes jugées par le tribunal de guerre du Reich, plus haute juridiction de l’état nazi. Un dictionnaire composé à partir d’archives conservées à Prague retrace leur parcours et permet de découvrir l’étonnante et dramatique trajectoire d’un certain nombre de Bretons ayant comparu devant cette cour qui n’a de justice que le nom.

Pour en savoir plus...

En mission avec Pierre Coatpéhen

Les mémoires de Pierre Coatpéhen sont avant tout une fantastique odyssée, celle d’un Français libre parti de Brest le 18 juin 1940 et parvenu cinq ans plus tard au Nid d’Aigle d’Hitler. Mais, plus qu’un formidable récit, il s’agit d’une source de premier ordre qui ravira tous les publics, des moins initiés aux plus exigeants, tant les niveaux de lecture sont multiples et les possibilités d’interprétation nombreuses.

Pour en savoir plus...

Femmes en guerre

Avec cet ouvrage sur les Françaises pendant la Seconde Guerre mondiale, les dynamiques éditions Autrement proposent un magnifique livre, très richement illustré, et doté de textes signés par quelques-un(e)s des plus grand(e)s spécialistes de la question. Bref, une sorte d’incontournable qui, assurément, place la barre très haut dans ce style de beaux livres offrant une synthèse pointue sur une question donnée.

Pour en savoir plus...

Une synthèse dépassionnée ?

Erwin Rommel compte assurément parmi les généraux les plus célèbres de l’histoire et le fait qu’il serve le Reich pendant la Seconde Guerre mondiale n’est pas étranger à sa gloire post-mortem. On ne peut donc que saluer cet ouvrage se présentant comme une synthèse biographique neuve et dépassionnée sur cet officier mythique. Mais de l’intention à la réalisation il y a bien souvent un pas qu’il n’est pas toujours évident de franchir.

Pour en savoir plus...

Un exemple éditorial

Lorsque l’on parle de « réussite éditoriale », c’est généralement que l’on évoque un volume écoulé à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires. Or si cette Vie inimitable d’Yves Pérotin dit Pothier est à nos yeux un incontestable succès éditorial, quels que soient par ailleurs au final les chiffres de vente, c’est que ce volume risque d’établir les nouveaux standards en vigueur pour cet exercice ingrat et périlleux qu’est l’édition d’une source.

Pour en savoir plus...

Histoire d’un non-engagé

Les éditions Charles Hérissey publient le journal de l’Amiral Paul Marzin : une source d’un grand intérêt qui permet de vivre le coup de Dakar non pas du point de vue gaulliste mais vichyssois et de fréquenter une grande partie du haut-commandement de la marine de l’Etat français. Un texte riche qui n’est pour autant pas sans poser un certain nombre de questions tant la trajectoire de l’auteur est singulière. 

Pour en savoir plus...

Lettres à Radio Londres

Si le centenaire de la Grande Guerre se traduit par un véritable raz-de-marée éditorial, le 70e anniversaire de l’année 1944 ne parait pas se distinguer du point de vue éditorial par une production particulièrement riche. Des exceptions existent toutefois et notamment ce superbe album consacré aux lettres que quelques Français parviennent à adresser à Radio Londres pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour en savoir plus...

Histoire d’archives

L’ouvrage que publient B. Fonck et A. Sablon du Corail aux Presses universitaires de Rennes offre une salutaire plongée dans l’histoire des archives de la Seconde Guerre mondiale. Une démarche essentielle, et extrêmement neuve, tant il est certain que la documentation à disposition du chercheur, celle à partir de laquelle on écrit l’histoire du conflit, dépend précisément des affres de la terrible année 1940.

Pour en savoir plus...

Carnets ou mémoires ?

La contextualisation des archives est à la base de la méthode historique : qui est le producteur du document que l’on consulte, dans quel but, comment est-il parvenu jusqu’à nous… Autant de considérations qui font défaut à cette publication des mémoires de Paaul-Emile Grimaud, préfet du Morbihan en 1941-1942, mais qui, paradoxalement, n’arrivent pas à occulter l’importance de cette source pour quiconque s’intéresse à cette période.

Pour en savoir plus...