Chelun, village breton

C’est vers 17h00, le 1er août 1914, qu’est connu l’ordre de mobilisation à Chelun, petite localité d’Ille-et-Vilaine située entre Vitré et Châteaubriant. Comme tant d’autres communes de Bretagne et du monde, le village bascule en ces cruelles heures dans un interminable conflit : la Première Guerre mondiale.

Dans la perspective du prochain centenaire, la Société archéologique et historique d’Ille-et-Vilaine publie un formidable petit volume signé par Yann Lagadec, Jean-Claude Meuret et Yves Rannou. Ce livre est en fait double puisqu’il plonge le lecteur d’une part dans le journal de François Louvel, l’instituteur de la commune, et d’autre part dans l’œuvre de Joseph Bellier, un sculpteur autodidacte auteur d’un calvaire dont l’installation, en 1915, prend une signification particulière du fait du conflit. Au final, ces deux figures méconnues nous permettent de mieux pénétrer l’entrée en guerre d’une commune rurale des marches de Bretagne.

Nous aurons l’occasion de vous reparler de cet ouvrage qui, pour reprendre les mots de Daniel Pichot, Président de la Société archéologique et historique d’Ille-et-Vilaine, « éclaire aussi notre histoire nationale » tant Chelun se révèle en ces pages être un très intéressant objet de microhistoire.

Ainsi ce volume fera-t-il l’objet d’une recension dans le prochain numéro d’En Envor, Revue d’histoire contemporaine en Bretagne qui devrait être en ligne dans les tous premiers jours du mois de juin. Quant au lancement officiel de ce livre, il aura lieu en présence des auteurs le 28 juin prochain à Chelun. Mais, là encore, nous aurons l’occasion de vous en reparler.

Erwan LE GALL