Titulaire d'une maîtrise d'histoire (mention très bien) soutenue en 2000 et d'un master 2 recherche (mention très bien) soutenu en 2012, Erwan Le Gall travaille plus particulièrement sur la violence infligée, notamment lors des deux conflits mondiaux, ainsi que sur les problèmes liés à la mémoire collective. Actuellement, ses recherches portent essentiellement sur la Première Guerre mondiale et plus particulièrement sur le 47e régiment d’infanterie de Saint-Malo, sujet d'un doctorat entrepris à l'Université Rennes 2 sous la direction de Luc Capdevila.

Erwan Le Gall a travaillé dix années dans un établissement public sous tutelle du Ministère de la Défense en tant que chargé de mission sur les questions mémorielles, ce qui l’a amené par la suite à assurer de nombreuses missions d’ingénierie culturelle, notamment dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale. Parmi ses réalisations les plus marquantes, on peut ainsi mentionner l’exposition Pour la Liberté des peuples et la Démocratie. Le corps expéditionnaire américain pendant la Première Guerre mondiale / For the Freedom of Peoples and Democracy. The American Expeditionary Force in the First World War présentée du 24 juin au 1er juillet 2017 sur le paquebot Queen Mary 2 et dont il a assuré le commissariat ou le webdocumentaire A bientôt de vos nouvelles. Correspondance de 8 poilus bretons dans la Grande Guerre dont il a assuré en 2015 la direction scientifique.

A la suite de ce projet, Erwan Le Gall a succédé à Philippe Lanoë en tant que responsable de la vulgarisation culturelle de la matière culturelle de Bretagne au sein de l’association Bretagne Culture Diversité / Sevenadurioù Breizh. Là, il met en œuvre une ingénierie culturelle performante, tant au moyen du numérique (dossiers thématiques sur le portail Bécédia, webdocumentaires…) que de vecteurs plus traditionnels (expositions, conférences…) pour assurer au près du plus grand public une diffusion et une valorisation optimale de l’histoire de la Bretagne et des Bretons. Parallèlement à ces activités, Erwan Le Gall est président de l’association En Envor, l’histoire contemporaine en Bretagne. Il est également membre du comité de rédaction d’En Envor, revue d’histoire contemporaine en Bretagne.

Erwan Le Gall a publié en 2014 Une entrée en guerre. Le 47e régiment d'infanterie au combat (août 1914 - juillet 1915) aux Editions CODEX, ouvrage ayant obtenu le label décerné par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, ainsi que La courte Grande Guerre de Jean Morin aux éditions Coop Breizh. Persuadé de l'intérêt des approches régionales de la Première Guerre mondiale, il a codirigé le volume collectif Petites patries dans la Grande Guerre aux Presses universitaires de Rennes en compagnie de Michaël Bourlet et Yann Lagadec, volume sorti en 2013 et ayant rencontré un écho international. Erwan Le Gall a publié en 2018 Saint-Nazaire, les Américains et la guerre totale (1917-1919). Reprenant le fil des  travaux pionniers d’Yves-Henri Nouailhat, cet ouvrage propose une étude fine des relations franco-américaines pendant la Première Guerre mondiale. Mobilisant un grand nombre d’archives américaines dont beaucoup sont inédites et usant des grilles de lecture les plus récentes de l’historiographie de la Grande Guerre, il contribue notamment réévaluer l’impact des circulations culturelles franco-américaines entre 1917-1919.

Travaillant également sur la Seconde Guerre mondiale, il a dirigé en 2012 avec Patrick Harismendy la publication de Pour une histoire de la France libre aux Presses universitaires de Rennes et est l'auteur de nombreux articles sur le maquis de Plainville. Convaincu par l’effet d’aubaine que constitue la dynamique commémorative pour diffuser auprès du plus large public les derniers acquis de la recherche historique, il a également dirigé avec François Prigent C’était 36. Le Front populaire vu de Bretagne, ouvrage paru en 2016 aux éditions Goater réunissant des auteurs tels que Christian Bougeard, Jean-Paul Sénéchal, Thomas Perrono ou encore Yves-Marie Evanno. Les deux historiens ont d'ailleurs récidivé au printemps 2018 avec un nouvel ouvrage, dans le même esprit mais consacré cette fois-ci à l'année 1958, toujours vue de Bretagne. Ce volume s’accompagne d’une proposition épistémologique forte, intitulée « Pour une histoire locale de la France » en clin d’œil au célèbre volume dirigé par Patrick Boucheron et plaidant pour une grande variation des échelles afin de renouveler les connaissances.

En 2014, Erwan Le Gall a co-organisé le colloque international La bataille de Sambre-et-Meuse, Août 1914. Regards croisés sur les armées, les lieux de mémoire et de représentation ainsi que le colloque La Grande Guerre des Bretons, 1914-2014. Il a co-organise avec Elise Rezsöhazy et Gwendal Piegeais le colloque international Au cœur de la Grande Guerre. L’individu au croisement du civil et du militaire qui s'est déroulé à Mons (Belgique) du 26 au 28 octobre 2017.

Erwan Le Gall est chargé de cours à l’Université catholique de l’Ouest. Ses enseignements portent sur les deux guerres mondiales.

 

 

Bibliographie complète: