La Révolution dans la continuité

Le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et social est une somme gigantesque compilant plus 186 000 notices qui, depuis le 5 décembre 2018, sont en consultation libre et gratuite sur le site du Maitron. Tour d’horizon d’une plateforme remodelée de fond en comble, site d’autant plus incontournable que l’œuvre est loin d’être achevée et nécessite toujours plus de volontaires.

Pour en savoir plus...

Jérémie Halais : Jules Maurin 2.0

Le livre que publie Jérémie Halais aux éditions OREP, version remaniée d’une brillante thèse, est incontournable pour qui s’intéresse à l’histoire de la Première Guerre mondiale. En reprenant la méthode forgée par l’historien Jules Maurin, l’auteur, à partir de l’exemple conféré par la subdivision de Granville, montre comment la société française entre dans le conflit et, sous l’effet de l’habitus, s’y maintient.

Pour en savoir plus...

L’abbé Elie Gautier

Fondateur de la Mission bretonne à Paris, institution toujours bien vivante, l’abbé Elie Gautier est un individu complexe : homme d’Eglise, il est aussi un chercheur en sciences sociales dont les travaux font toujours, plus de cinquante ans après leur publication, autorité. Mais science et conscience – religieuse en l’occurrence – ne font pas toujours bon ménage et l’abbé reste avant tout un homme engagé.

Pour en savoir plus...

A propos de bonnes œuvres

La philanthropie est un objet difficile pour l’historien. En effet, qui nous dit que derrière la générosité ne se cachent pas des intentions moins avouables ? C’est ce que pose le cas de ce gérant d’une conserverie de sardines à Quiberon qui propose opportunément, à l’automne 1914, d’employer ses ouvrières à tricoter des chaussettes pour les poilus qui s’apprêtent à passer un première hiver dans le froid des tranchées.

Pour en savoir plus...

de Munich à la fausse monnaie

Le 15 novembre 1938, deux malfaiteurs sont jugés à Rennes pour avoir tenté de falsifier des pièces de monnaie. Si les escrocs brillent par leur amateurisme, leur procès est malgré tout pris au sérieux. Et pour cause, alors que l’Europe se déchire, la fausse monnaie est considérée comme une nouvelle arme capable de déstabiliser l’équilibre économique et financier d’une nation.

Pour en savoir plus...

Un breton ambassadeur à Pékin

Le parcours d’Etienne Manac’h est aussi insaisissable qu’inclassable : né dans une famille des plus modestes du Trégor, il achève sa riche carrière professionnelle au poste éminemment prestigieux d’ambassadeur de France à Pékin, de surcroît nommé par le général de Gaulle. Retour sur une trajectoire hors du commun, qui n’est du reste pas sans interférences avec celle de l’homme du 18 juin.

Pour en savoir plus...

Indiana Jones et la découverte du breton

Parmi tous les héros que produisent les studios hollywoodiens, Indiana Jones est certainement celui fascine le plus les passionnés d’histoire. Il faut dire que le héros a rapidement trouvé son public dans le monde et la péninsule armoricaine ne fait nullement exception à ce constat. Dès 1981, le héros interprété par Harrison Ford reçoit un accueil véritablement enthousiaste de la part des Bretons.

Pour en savoir plus...

Une nouvelle manière de lire

A des années-lumière des antiques atlas de nos grands-parents, cette Infographie de la Seconde Guerre mondiale que publient les éditions Perrin n’est ni plus ni moins qu’une autre manière de rendre compte de l’histoire de la séquence 1939-1945. Cet ouvrage est tellement neuf dans sa présentation qu’on en est même rendu à se demander si on ne tient pas là le premier fruit de ces humanités numériquessi en vogue.

Pour en savoir plus...

Une carrière politique explosive

Emblématique maire de Quimerch, dans le Finistère, Albert Louppe est l’incarnation même d’une carrière politique mêlant intérêts personnels, professionnels et donc électoraux. Dangereux, ce mélange des genres l’est encore plus lorsque survient un drame qui impacte non seulement ses électeurs mais l’implique personnellement. Pourtant, Albert Louppe continue son irrésistible ascension politique.

Pour en savoir plus...

le « dimanche sanglant » de 1920

Le 21 novembre 1920, l’Irlande connaît une journée sanglante. Alors que la guerre d’indépendance sévit depuis presque deux ans, les forces britanniques ripostent à l’assassinat de 14 de leurs concitoyens en tuant 14 Irlandais lors d’un match de football gaélique. Si L’Ouest-Eclair réagit immédiatement à l’évènement, son traitement distancié de l’information interpelle.

Pour en savoir plus...

Une figure de la Résistance

A l’heure où les injonctions à féminiser l’histoire et la mémoire se font de plus en plus pressantes, l’exemple de Marie Follezou ne peut qu’interroger. Grande Résistante, survivante des camps de la mort et militante infatigable, la Guingampaise est titulaire des plus prestigieuse décorations. Une rue est même dénommée en son honneur. Pourtant, rien n’y fait, son souvenir demeure des plus confidentiels.

Pour en savoir plus...

Méheut chez l’empereur du ketchup

Si Mathurin Méheut est assurément le peintre de l’authentique, des gestes simples et immémoriaux du travail, il est aussi un décorateur talentueux qui n’hésite pas à traverser l’Atlantique pour exécuter une commande. C’est ainsi que le peintre breton se retrouve, en 1930, à Pittsburgh, en Pennsylvanie, pour exercer son art au sein du siège social de l’une des plus célèbres firmes agroalimentaires américaines : Heinz.

Pour en savoir plus...

La route du sel ou l’envers de la bagnole

Guérande et ses marais salants comptent assurément, aujourd’hui, parmi les plus emblématiques marqueurs d’une identité bretonne se conjuguant entre terre et mer. Pourtant, dans les années 1970, de faramineux projets touristiques menacent cet écosystème unique. Retour sur un combat qui, quoi que méconnu aujourd’hui, n’en révèle pas moins parfaitement les rapports de force de l’époque.

Pour en savoir plus...

de l’Assistance au Mont Valérien

Remarquable destin que celui de Corentin Celton. En effet, son histoire est avant tout celle d’une belle ascension sociale, par l’armée mais aussi le militantisme politique et syndical. Mais le paradoxe est que le souvenir de ce finistérien fusillé au Mont Valérien pendant la Seconde Guerre mondiale est beaucoup plus vif à Paris, où il donne son nom à une station de métro, que dans sa Bretagne natale.

Pour en savoir plus...

les séquelles encore visibles de la répression

Les landes de Lanvaux jouent un rôle essentiel dans le cadre de la Libération de la Bretagne. Nombreux sont les hommes à y avoir laissé la vie. A Saint-Jean-Brévelay, dans le Morbihan, pas moins de six monuments commémorent le souvenir ces résistants. Une telle importance permet de mesurer l’ampleur de la répression qui s’abat dans le secteur lors de l’été 1944.

Pour en savoir plus...

Maxime Maufra, la cause de l’art

S’il est aujourd’hui inconnu du plus grand public, Maxime Maufra est un peintre qui compte dans l’histoire bretonne des arts. Plus encore, son parcours, fait de ruptures, d’oppositions et de contradictions, dévoile en filigrane les conditions qui permettent l’émergence de la première génération du mouvement breton. Maxime Maufra est en effet le peintre quasi officiel de ce premier emsav.

Pour en savoir plus...

Nantes, la Bretagne et la loi du 19 avril 1941

La loi du 19 avril 1941 « détachant » Nantes et le département de la Loire-Inférieure de la Bretagne est, pour une partie de  l’opinion, un véritable traumatisme. Sans pour autant revenir sur la sincérité des militants, le recours aux archives et la mise en contexte de cette mesure souligne combien la mémoire s’éloigne parfois de l’histoire. En effet, ici comme en bien d’autres choses, un train peut en cacher un autre.

Pour en savoir plus...

Les réactions des Bretons

Le discours que prononce à Quimper le 2 février 1969 le général de Gaulle est encore dans bien des mémoires. Mais le souvenir enjolive parfois un peu les choses. Loin de l’acclamation unanime que l’on décrit parfois, les propos du Président de la République suscitent en Bretagne une réaction mitigée, plus nuancée que ne peuvent le laisser transparaître les résultats du référendum du 27 avril 1969.

Pour en savoir plus...

Vers une ouverture des archives des bagnes

A l’image de Guillaume Seznec, près de 100 000 condamnés transitent par l’un des nombreux bagnes coloniaux. Les chercheurs et les généalogistes qui s’intéressent à cette histoire peuvent, aujourd’hui, assouvir facilement leur curiosité en consultant, directement depuis leur ordinateur, une partie des registres matricules conservées aux Archives nationales d’outre-mer.

Pour en savoir plus...

Une première génération de vieux ?

Le 15 octobre 1970, Jacques Duquesne publie dans le grand quotidien breton Ouest-France un éditorial dans lequel il aborde la question de la vieillesse. Alors que le baby-boom s’achève, le journaliste témoigne de l’émergence d’une génération de retraités qui, au même titre que la jeunesse, doit faire face à de nombreux bouleversements sociétaux et s’impose en tant que classe.

Pour en savoir plus...

une compétition mythique

La Route du Rhum est l’une des plus célèbres épreuves de course au large qui existe. Crée pour damier le pion aux Britanniques et à leur volonté de limiter la taille des navires concurrents, la course s’élance en 1978 de Saint-Malo pour rallier la Guadeloupe. Un final haletant et une tragique disparition en mer concourent à la faire entrer, dès sa première édition, dans la légende de la voile.

Pour en savoir plus...