un emblème et des contradictions

Il est à la fois l’emblème reconnaissable entre tous de la Bretagne et le témoin d’une histoire contemporaine pas toujours évidente à assumer. Créé au début des années 1920 par Morvan Marchal, futur patron du Canard enchaîné mais également premier directeur de Breiz Atao, le Gwen ha Du est, il est vrai, au cœur de nombreuses contradictions, y compris en ce qui concerne son inspiration américaine.

Pour en savoir plus...

Alphonse Rio, une vie tournée vers la mer

Capitaine au long court devenu ministre de la Marine marchande, Alphonse Rio est certainement l’un des hommes politiques bretons les plus influents de l’entre-deux-guerres. Accaparé par ses fonctions parisiennes, il n’en demeure pas moins un fervent défenseur du développement de la Bretagne, et notamment de sa façade sud, si proche de son fief électoral quiberonnais.

Pour en savoir plus...

La construction de la « voie express »

Si la Bretagne gagne quelque chose lors des événements de mai 1968, c’est un plan routier spécifique. Six ans plus tard, le 15 juin 1974, les travaux de doublement des nationales 12 et 165 font l’objet d’un reportage de la télévision régionale. Si la modernité y est omniprésente, les questions environnementales sont absentes, comme si rien ne devait entraver le règne de la voiture.

Pour en savoir plus...

Les archives de Landerneau en ligne

Les Archives municipales de Landerneau viennent de lancer leur nouveau site internet. Dire que celui-ci est une immense réussite est un faible un mot. Non seulement il définit assurément de nouveaux standards en matière de diffusion en ligne mais il montre combien la numérisation d’archives peut s’avérer être, pour une collectivité territoriale, un investissement payant en termes de visibilité.

Pour en savoir plus...

la station balnéaire made in Peugeot

La chose est méconnue mais mérite pourtant de l’être : la charmante petite station balnéaire de Morgat, nichée au cœur de la presqu’île de Crozon, est l’œuvre d’un célèbre industriel venu en Bretagne de Franche-Comté, Armand Peugeot. Il s’y est investi personnellement, supervisant lui-même l’urbanisme et les travaux. Anatomie d’un investissement à fonds perdus mais pas sans arrière-pensées.  

Pour en savoir plus...

Des mélanges qui visent juste

Le volume de mélanges historiques offert au professeur François Cochet est indéniablement à l’image de ce grand historien. En traitant du rapport que les Français entretiennent avec les armes à feu depuis 1789, ce livre propose une réflexion originale, à rebours des idées reçues et, pour tout dire, précieuse. Bref, un ouvrage que l’on ne saurait trop conseiller tant il fourmille d’articles des plus stimulants.

Pour en savoir plus...

Au fait : pourquoi Rethondes ?

Comme chacun sait que 1515 est la date de la bataille de Marignan, sans nécessairement savoir localiser le champ de bataille, rares sont les personnes qui peuvent dire pourquoi l’Armistice du 11 novembre 1918 est signé en la clairière de Rethondes. Loin de relever du hasard, ce choix permet au contraire de mieux saisir le contexte très particulier durant lequel est signé ce texte et permet de mieux comprendre l’événement.

Pour en savoir plus...

Avirons contre gouvernails

Le 6 septembre 1909, une rixe éclate à Quiberon entre des pêcheurs morbihannais et finistériens. Sur fond de crise sardinière, l’affrontement est assurément violent mais prend une tournure misérabiliste dans la presse nationale. De quoi énerver les Bretons qui craignent que cette mauvaise publicité éloigne les potentiels touristes et aggrave les difficultés de la région.

Pour en savoir plus...

la station balnéaire made in Peugeot

La chose est méconnue mais mérite pourtant de l’être : la charmante petite station balnéaire de Morgat, nichée au cœur de la presqu’île de Crozon, est l’œuvre d’un célèbre industriel venu en Bretagne de Franche-Comté, Armand Peugeot. Il s’y est investi personnellement, supervisant lui-même l’urbanisme et les travaux. Anatomie d’un investissement à fonds perdus mais pas sans arrière-pensées.  

Pour en savoir plus...

l’utilité de l’histoire en 1973

L’histoire n’est pas une discipline comme les autres. Ne serait-ce que par les passions qu’elle déclenche au travers de vifs débats qui, régulièrement, émaillent l’espace public. C’est ainsi qu’en septembre 1973, alors que l’actualité est des plus dense, le quotidien breton Ouest-France ouvre au médiéviste Michel de Boüard ses colonnes pour répondre à une question saugrenue : « A quoi sert l’histoire ? »

Pour en savoir plus...

la Jean Vilar du théâtre breton ?

Son travail fut aussi précurseur que déterminant pour le théâtre en France et, pourtant, son nom est aujourd’hui pratiquement oublié, occulté par celui de l’illustre Jean Vilar. La bretonne Jeanne Laurent, née à Cast dans le Finistère, est pourtant la grande maîtresse d’œuvre de la décentralisation théâtrale au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, posant les jalons de la scène que l’on connaît de nos jours.

Pour en savoir plus...

L’enfance de l’art en Bretagne

Le musée du Faouet, en Morbihan, propose une grande rétrospective sur l’enfance dans la peinture bretonne des XIXe et XXe siècles. Si l’exposition souffre probablement d’un certain manque de questionnements et d’erreurs d’accrochage, les toiles présentées méritent un détour attentif et prolongé. Mêlant force et douceur, candeur et violence, les œuvres envoutent en quelques instants le visiteur.

Pour en savoir plus...

la Résistance par le menu

A première vue, recopier clandestinement sur des carnets des recettes de cuisine alors que l’on est précisément tenaillé par la faim paraît relever de la pure folie. Pourtant, si Christiane Hingouët s’adonne en déportation à cette activité éminemment dangereuse, c’est moins pour fantasmer sur d’hypothétiques repas que pour renouer avec une pratique, l’écriture, qui fonde le genre humain dont les nazis veulent l’exclure.

Pour en savoir plus...

Les lois scolaires et la presse conservatrice

Les lois scolaires portées par Jules Ferry réforment en profondeur l’enseignement en France, et la Bretagne ne fait pas exception à ce constat. Très rapidement, la presse conservatrice s’empare du sujet pour condamner les adversaires républicains qu’elle accuse de vouloir conduire le pays au désastre. Ces premiers articles ne sont que le prélude d’une guerre scolaire qui touche durablement la Bretagne.

Pour en savoir plus...

Quand la Bretagne découvre Pinochet

Le 11 septembre 1973, le monde découvre le visage du général chilien Augusto Pinochet. Le dictateur, qui va imposer pendant deux décennies une véritable dictature à son pays, deviendra l’un des hommes les plus controversés de la fin du siècle. Or si personne ne le connaît encore à la fin de l’été 1973, la presse bretonne s’intéresse rapidement à lui du fait de ses origines bretonnes.

Pour en savoir plus...

les agricultrices descendent dans la rue

Lorsqu’en mai 1983 les agricultrices battent le pavé de Saint-Brieuc, elles défilent pour s’opposer aux montants compensatoires monétaires négatifs imposés par la politique agricole commune mais aussi, et peut-être même surtout, pour affirmer leur place au sein de la ferme. Une demande de reconnaissance qui tranche singulièrement avec le syndicalisme  agricole viril promu par Alexis Gourvennec.

Pour en savoir plus...

Le « beau sport breton »

Parmi les sports « traditionnels » bretons figurent la lutte, autrement dit le gouren. Or, sur la lice où s’affrontent les champions comme en bien d’autres lieux, la tradition n’est que pure invention, et on l’a doit en l’occurrence à un médecin de Quimperlé, Charles Cotonnec. C’est d’ailleurs dans cette ville du Finistère que se déroule le 30 août 1931 un grand tournoi de ce « le beau sport breton » qui passionne les foules.

Pour en savoir plus...

Les CRS-MNS sur les plages

C’est une véritable institution à laquelle se sont attaqués, pour d’évidentes raisons budgétaires, tous les derniers gouvernements : la présence de CRS maîtres-nageurs sauveteurs sur les plages. C’est pourtant en 1958 que ces agents de police arrivent sur les plages, non pour y rétablir l’ordre mais, au contraire pour assister les estivants dans leurs bains de mer et, ainsi, prolonger une tradition initiée au XIXe siècle.

Pour en savoir plus...

Passer par la Normandie

Excellent petit livre que ces Normands dans la Grande Guerre publié par les Editions OREP. En effet, outre ses qualités intrinsèques et une démarche pertinente, cet ouvrage rappelle combien il est important de savoir prendre des chemins détournés en histoire. C’est ainsi par la Normandie qu’il faut passer pour prendre connaissance de deux parcours particulièrement intéressants concernant le 41e RI… de Rennes.

Pour en savoir plus...

La carte postale : pas si cliché que ça !

Banale, témoignant de surcroît de dimensions modestes, la carte postale pourrait passer pour archive négligeable. Pourtant, tant son recto que son verso se révèlent être des sources précieuses pour l’historien. Petit tour d’horizon d’une histoire particulièrement riche dans la péninsule armoricaine et des différents utilisations qu’il est possible de faire de cette archive aisément disponible.

Pour en savoir plus...

La Bretagne, zone de bombardement ?

La mémoire des bombardements alliés pendant la Seconde Guerre mondiale est vive en Bretagne. Il est vrai que nombreuses sont les villes qui en souffrent, certains ports comme Brest, Lorient et Saint-Nazaire étant rasées à plus de 80% à la Libération. Ce taux de destruction ne doit rien au hasard. Ces trois villes sont en effet, avec La Pallice en Charente, les seules « zones de bombardements » de l’hexagone.

Pour en savoir plus...