Limiter la vitesse et la contester

Face à l’effroyable bilan humain de la violence routière, les pouvoirs publics n’ont de tous temps d’autre ressource que de limiter la vitesse et de multiplier les contrôles. Mais, au début des années 1970, si les radars suscitent déjà l’ire des automobilistes, les forces de l’ordre se plaignent des multiples passe-droits accordés, autorisations spéciales qui permettent de s’affranchir de la règle de droit et du régime commun.

Pour en savoir plus...

le tabou de la mort d’Oscar Dufrenne

L’assassinat d’Oscar Dufrenne défraye la chronique pendant près de deux ans. En dénonçant la débauche à laquelle se livrerait le Tout-Paris des Années folles, une partie de la presse tente de mettre en évidence la supposée décadence de la société de l’entre-deux-guerres. Mais de nombreux quotidiens conservateurs, à l’image de L’Ouest-Eclair, refusent de donner un détail essentiel de l’enquête.

Pour en savoir plus...

La presse bretonne au Jour J+1

Le 7 juin 1944, les quotidiens bretons consacrent leurs unes au débarquement des troupes « anglo-américaines » sur les plages de Normandie. Mais ici, point de D-Day ou de « Jour le plus long ». Le traitement de l’information, aussi partiel que partial, assure que l’opération est un échec cuisant pour les Alliés, au même titre que celui de Dieppe survenu deux ans plus tôt.

Pour en savoir plus...

Et si le premier des populistes était breton ?

Alors que l’occident, de Donald Trump à Marine Le Pen, semble durablement empêtré dans la glaise populiste, il n’a jamais paru aussi judicieux de se pencher sur l’étoile filante que fut le général Boulanger. Né à Rennes, cet officier incarne à la fin des années 1880 une sorte de libéralisme autoritaire avant l’heure, séduisant tant à gauche qu’à droite de l’opinion, et prospérant sur le bien connu refrain : « tous pourris ».

Pour en savoir plus...

un champion fauché par la Grande Guerre

Lorsque l’on évoque le panthéon des cyclistes bretons, les noms de Bernard Hinault ou Louison Bobet viennent naturellement à l’esprit. Frank Henry aurait certainement pu appartenir à cette catégorie de coureurs si la Grande Guerre ne lui avait pas été fatale. A 22 ans, il était considéré par de nombreux observateurs comme le plus grand espoir du cyclisme hexagonal.

Pour en savoir plus...

Alma : âge d’or des centres commerciaux ?

S’il est une incarnation du mode de consommation des Trente glorieuses, c’est le centre commercial. Au sud de Rennes, le centre Alma compte parmi les plus importants de France et lorsqu’à l’aube des années 1990 celui-ci subit une cure de jouvence à l’occasion de son vingtième anniversaire, les discours de la télévision régionale hésitent entre fascination et critique d’un mode de vie trop américanisé.

Pour en savoir plus...

La kommandantur 752 est en ligne

Les archives départementales du Finistère viennent de commencer à mettre en ligne la correspondance de la Feldkommandantur 752 avec les autorités préfectorales. C’est la concrétisation d’un chantier initié de longue date et dont on ne peut que se réjouir de voir la finalisation tant il est riche de perspectives, tant pour les historiens que pour les généalogistes. Bref, des fonds à visiter de toute urgence.

Pour en savoir plus...

Les Dents de la Baie

En 1929, alors qu’elles se délassent tranquillement dans la Manche, deux baigneuses font la rencontre inopportune d’un requin. Plus de peur que de mal pour les jeunes femmes qui parviennent non sans mal, à se débarrasser du « dangereux visiteur ». Pour L’Ouest-Eclair, c’est l’occasion d’évoquer, une nouvelle fois, la cohabitation préoccupante entre les squales et les baigneurs.

Pour en savoir plus...

Nantes découvre son tramway

Aujourd’hui véritable emblème de la cité des Ducs de Bretagne, le tramway de Nantes est l’histoire d’une renaissance pour le moins difficile. Au cœur des élections municipales de 1983, le projet est poursuivi malgré l’opposition de l’équipe municipale nouvellement élue. Pourtant, rapidement, il suscite l’enthousiasme des usagers malgré une cohabitation pas toujours évidente avec les automobilistes.

Pour en savoir plus...

Sur un thonier en pleine tempête

Curieux article que publie le 17 octobre 1930 le quotidien breton L’Ouest-Eclair. Alors que l’actualité tourne manifestement au ralenti, offrant peu d’informations croustillantes, le journal rennais choisit de publier quelques extraits du livre de bord d’un thonier de Concarneau pris dans une sévère tempête survenue un mois plus tôt. Mais, ces quelques lignes ne sont pas sans engendrer quelques doutes…

Pour en savoir plus...

Pierre Tanvez : le magnat du Trégor

S’il est un nom qui a marqué l’histoire de Guingamp, c’est celui de Tanvez. A l’aube des années 1870, Pierre Tanvez reprend et fait grandir un atelier de machines agricoles qui va devenir, pendant plus d’un siècle, un véritable pôle économique pour la région. Car cette entreprise est en effet indissociable du vaste mouvement de modernisation qui s’empare avec le XXe siècle des campagnes bretonnes.

Pour en savoir plus...

Une institution : le Café de la Paix

S’il est une institution que tous les Rennais connaissent et apprécient, c’est le Café de la Paix, situ place de la République, au pied du Palais du commerce. C’est l’endroit où il faut aller, et sans doute où il faut être vu si l’on veut accéder à la notabilité locale. Mais c’est surtout un lieu chargé d’histoire, véritable archive qui dit quelques-unes des évolutions marquantes du chef-lieu du département d’Ille-et-Vilaine.

Pour en savoir plus...

Ouest-France et le camp du « oui »

Fidèle à son engagement européen, le quotidien catholique breton s’engage pleinement, lors de l’année 1992, en faveur du traité de Maastricht. Alors que le référendum voulu par le Président de la République François Mitterrand fait voler en éclats le clivage droite-gauche, créant même de nouvelles fractures dans chaque camp, François Régis Hutin assure la continuité de l’engagement du journal qu’il dirige.

Pour en savoir plus...

Loeiz Ropars ou le renouveau du fest noz

A la source de la sauvegarde du kan ha diskan et du renouveau du fest-noz dans les années 1950, Loeiz Ropars est une personne clef pour qui souhaite comprendre la culture bretonne. Incarnant lui-même un certain nombre des bouleversements qui agitent alors la péninsule armoricaine, ce enseignant établi à Quimper témoigne d’un activisme pionnier et sans faille qui prépare le terrain pour le boom Stivell des années 1970.

Pour en savoir plus...

Une histoire de la décentralisation

La décentralisation est parfaitement semblable à la composition de l’équipe de football de football : tout le monde a un avis sur le sujet sans nécessairement bien le maîtriser. Pour celles et ceux qui, justement, auraient besoin d’une remise à niveau, les éditions Berger-Levrault proposent un passionnant dictionnaire des Grandes figures de la décentralisation : un ouvrage absolument indispensable.

Pour en savoir plus...

A. Le Guennic au prisme du numérique

L’exemple particulier d’Alexandre Le Guennic montre combien les possibilités offertes par le numérique viennent complexifier l’analyse des trajectoires biographiques. Comme en effet un antimilitariste patenté, farouche individualiste et réfractaire à toute autorité peut se distinguer par une bonne conduite lors de son service militaire et même devenir caporal ? C’est, il est vrai, à y perdre son latin.

Pour en savoir plus...

incontournable Arolsen

Malheureusement peu connues du grand public, les archives du Centre international de documentation des persécutions nazies à Bad Arolsen, en Allemagne, sont d’autant plus incontournables qu’elles sont pour une très large part disponibles en ligne. Ce ne sont en effet pas moins de 13 millions de documents qui sont ainsi soumis gratuitement à la sagacité des historiens et des généalogistes.

Pour en savoir plus...

une jeunesse catholique et bretonne

Qu’est ce qui permet d’expliquer que Zénaïde Fleuriot, l’une des plus prolifiques romancières bretonnes de la fin du XIXe siècle, soit aujourd’hui complètement sortie des mémoires ? Certes, en matière de littérature comme en bien d’autres choses, le temps fait son œuvre. Mais en l’occurrence, des raisons plus politiques permettent de voir comment Zénaïde Fleuriot se prive malgré elle de tout un lectorat.

Pour en savoir plus...

Une brume fatale pour le SS Egypt

De par l’importance de sa façade maritime, la Bretagne est régulièrement témoin de terribles naufrages. En dépit de cette sinistre récurrence, chaque tragédie rappelle aux Bretons à quel point la mer est dangereuse. Ainsi, lorsque le SS Egypt entraine dans sa perte, au large du Finistère, une centaine de passagers, un sentiment d’effroi se répand immédiatement dans la presse bretonne.

Pour en savoir plus...

Rêver d’un nouveau monde

Symbole honni par les uns mais tendrement apprécié par les autres tant elle renvoie à l’enfance, Bécassine à tout connu, des affres de la mobilisation pendant la Première Guerre mondiale à une tentative d’assassinat à la veille de la Seconde. Tour d’horizon d’un magnifique objet d’histoire culturelle, qui par bien des égards parait épouser les contours d’une identité bretonne qui s’expose de plus en plus fièrement.

Pour en savoir plus...

De la hache au couteau suisse

Objet d’un riche volume collectif publié par le Centre de recherche bretonne et celtique, le poète groisillon Jean-Pierre Calloc’h est une figure véritablement mythique de l’histoire contemporaine bretonne. Et c’est bien parce qu’il devenait urgent de commencer à démêler la légende des faits, l’histoire de la mémoire, que cet ouvrage collectif dirigé par Sébastien Carney est une lecture qu’on ne saurait trop recommander.

Pour en savoir plus...